For the love of a robot?

Imaginez … Il s’approche et vous demande si tout va bien, remarque votre air fatigué ; vous propose un café. Vous lui racontez vos ennuis, en versant une petite larme, pendant qu’il range la vaisselle. Il vous tend un mouchoir, gentiment, sa petite voix fluette “Carole, ça fait du bien de pleurer “. Voir articleContinue reading “For the love of a robot?”